Accueil / Lanternes Lighthouses /Interiors /Territoires Borderlines / Phares Headlights / À la manière des romans / Le bestiaire figuré / Oeuvres vidéo / Oeuvres Internet / Biographie
ERIC RAYMOND
Phares / Headlights s'inscrit en continuité avec le corpus d'installations de Lanternes/ Lighthouses et se propose comme un questionnement sur la nature du regard, sur l'origine des représentations que nous nous faisons de ce monde qui nous entoure et dont nous faisons simultanément partie. Cette vidéo se présente comme un parcours à travers une succession de paysages qui s'enchaînent par raccord infographiques.

La nature de la vidéo implique une saisie de l'événement fugitif; une tentative de préservation de la durée du visible afin d'empêcher son absorption inéluctable dans le temps. Par la structure de son montage utilisant diverses techniques de truquage (panoramique animé sur image fixe, arrêt sur image, animation infographique etc.) et son utilisation systématique de fragments de plans accumulés en boucles répétitives Cinq manières d'arrêter le temps évoque l'effort de Sysiphe du vidéaste qui tente de préserver les images-mouvement de leur destin inévitable. Le regard y traverse cinq paysages distincts, chacun figé à sa manière, pour les retrouver unis par leurs extrémités et le pouvoir d'évocation temporelle qui leur est commun.

Voyage d'hiver est une adaptation libre de Winterreise, le cycle de lieder de Franz Schubert. Cette vidéo utilise des séquences prises dans des situations touristiques qui témoignent d'une recherche du grandiose à travers la banalisation du paysage propre à la prise de vue amateur. Par métaphore, explore l'expérience du passage du temps sous la forme à la fois figée et fluide de la mémoire ;exprimant son écoulement et sa durée, sa mortification par mémorisation magnétique. L'utilisation des effets spéciaux y souligne le caractère désormais distancié de notre relation à la nature.
Phares / Headlights
Cinq manières d'arrêter le temps
Voyage d'hiver